L’univers de Patrick Sénécal

Je lis beaucoup. Mais toujours des livres « business » ou de développement personnel. Les seuls moments où je me permets de lire du divertissement pur, c’est en vacances. Et chaque fois, je me dévore au moins 3 livres. Ma femme trouve ça plate puisque je disparais presque complètement dans ma tête. Je lis partout, tout le temps.

Un de mes auteurs préférés question divertissement est Patrick Sénécal. J’aime sa plume. J’aime son authenticité. Il ne « prétend » pas. Il écrit comme il pense. Avec des dialogues en « vrai québécois ». Il fait dans l’horreur souvent pur, parfois fantastique, mais toujours dérangeant. Et c’est ce que j’aime. Comme dans les films d’ailleurs. J’aime vivre des émotions fortes.

J’ai lu tous ses livres. Sauf Contre Dieu. Un livre d’une seule phrase, je trouve ça trop weird… Anyway, j’ai remarqué que, dans tous ses livres, il fait référence à un autre de ses livres. Comme si chacun de ses livres prenait place dans un univers commun créé par l’auteur, quelque part entre Montréal et Drummondville. Et je trouve ça cool. C’est comme une petite « inside » adressée à ses fans. J’aime.

Vous allez peut-être me trouver un peu geek sur les bords, mais je me suis amusé à les noter chaque fois. Si d’autres fans tombent par hasard sur ce billet, je suis sur qu’ils vont apprécier :). Pour les autres, eh ben, je résume rapidement l’histoire du livre. Ça vous donnera peut-être le goût! Ils sont tous bons, mais Le Vide et Hell.com sont mes préférés.

Donc, j’ai réussi à trouver des liens entre tous les livres sauf Contre Dieu que je n’ai pas lu, Sur le seuil, et Oniria. Il y en a sûrement. Si vous les trouvez, je suis preneur :).

5150 rue des Ormes

Premier livre de Sénécal, qu’il publie à l’âge de 26 ans, c’est l’histoire d’un adolescent qui se fait kidnapper par une famille dont le père est un tueur en série. Le livre sera adapté au cinéma dans un film d’Éric Tessier en 2009, avec Marc-André Grondin dans le rôle de l’ado.

Aliss

C’est l’histoire d’Alice au pays des merveilles, mais réinventé dans le Montréal d’aujourd’hui, avec de l’horreur et du sexe. Original et divertissant!

Dans ce livre, la Reine Rouge (la Reine de Coeur du Alice original) se nomme en fait Michelle Beaulieu. Elle est partie de chez elle quand elle était jeune et a abouti dans ce quartier de la ville où elle s’est déclarée reine.

Michelle Beaulieu est aussi la fille aînée de Jacques Beaulieu, le père de famille tueur en série qui kidnappe le personnage principal de 5150 rue des Ormes.

Le Vide

C’est le livre que j’ai préféré. Une incroyable saga racontant l’histoire d’un jeune milliardaire qui a quitté son poste de PDG de son entreprise pour créer une émission de télé-réalité. Mais il y a une raison sous ce choix. Un plan où s’allieront horreur et critique moderne de la télé-réalité.

Dans ce livre, un des personnages principaux, le psychologue Frédéric Ferland est un habitué des partouses. Lors de l’une de ces soirées, il rencontre une dénommée Michelle, qui vient d’un coin de Montréal que personne ne connaît. C’est en fait, encore une fois, Michelle Beaulieu, la Reine Rouge.

Malphas 1 : Le Cas des casiers carnassiers

Premier d’une série de 4 romans, dont le 3e vient juste de sortir, Malphas raconte les aventures des étudiants et des professeurs de Malphas, cégep de la ville de Saint-Trélouin. Du fantastique et de l’horreur à souhait. Mais ce qui caractérise la série des Malphas, c’est l’humour et le « cru » avec lequel l’histoire est racontée.

Donc, le personnage principal se procure son pot chez Ginette Sardou, qui lui parle d’une pilule qu’elle vend qui se nomme La Royale. La Royale est en fait la drogue par excellence dans le royaume de la Reine Rouge.

Le Passager

C’est l’histoire d’Étienne, un enseignant qui fait la navette entre Montréal et Drummondville. Sur le chemin, il embarque le même auto-stoppeur à quelques reprises. Ledit passager semble avoir connu Étienne dans son enfance. L’auto-stoppeur s’avérera rapidement être quelque peu dérangeant…

Dans ce roman, le père d’Étienne mentionne avoir lu un article dans le journal du quartier. L’article racontait l’histoire de Bruno Hamel qui a kidnappé le violeur et tueur de sa fille, faisant ainsi référence au 7 jours du talion.

Malphas 2 : Torture, luxure et lecture

Dans ce 2e tome de la série, un des enseignants, nommé Michel Condé est un amateur de sadomaso particulièrement hard. Son surnom était Mickey, et il a vécu dans le royaume de la Reine Rouge, où il s’est d’ailleurs fait mettre dehors…

Hell.com

Le premier roman de Sénécal que j’ai lu et définitivement un de mes préférés. On y raconte l’histoire de Daniel Saul, PDG de Saul inc. Beau bonhomme, milliardaire, Daniel rencontre Martin Charron, riche financier et ancien collègue de classe. Martin l’initiera au site hell.com où il découvrira tous les plaisirs illégaux, possibles, mais surtout impossibles…

Dans le roman, Daniel mentionne Maxime Lavoie en parlant de jeunes PDG milliardaires. Maxime Lavoie est évidemment le personnage principal du livre Le Vide.

15 minutes

Autre incursion dans le phénomène de la célébrité instantanée, 15 minutes racontent l’histoire de Johnny Net qui se spécialise dans les concepts qui rendent les gens célèbres rapidement et à très court terme.

L’un des clients de Johnny mentionne qu’il avait pensé à auditionner pour l’émission Vivre au Max, la télé-réalité créée par Maxime Lavoie dans Le Vide.

Malphas 3 : Ce qui se passe dans la cave reste dans la cave

Dernier livre de Patrick Sénécal, et 3e chapitre de la série Malphas. Je suis en train de le lire :). Un tueur à gage nommé Sanders tend son CV à un client en lui mentionnant qu’il ajoutera sous peu Marie Dubois de Saul inc. à la liste de ses réalisations. Marie Dubois est une collègue de Daniel Saul dans Hell.com.

D’autres liens?

Voilà. Il me manque des liens pour Sur le Seuil, premier roman de Sénécal adapté au cinéma, et Oniria, un livre avec une histoire complètement sautée, que j’ai dévoré en 2 jours.

Comme mentionné plus haut, si vous avez remarqué d’autres liens, faites-moi savoir!

Bonne lecture!

Mise à jour

Grâce à MP qui a publié un commentaire au bas de ce billet, j’ai maintenant le lien qui me manquait entre Oniria et Sur le Seuil :). Dans Sur le Seuil, un policier du nom d’Archambeault tue des enfants au Jardin Botanique. Ce même Archambeault est un patient dans Oniria. Et sa Projection est représentée par un prêtre chauve. C’est en fait, le père Pivot de Sur le Seuil.

Mise à jour 2

Merci à Katherine qui, en commentaire, m’a proposé 2 autres liens.

1- Dans Hell.com, Martin Charron invite Daniel Saul à un party dans un donjon. Il y rencontre Chair, Bone et Queen (la Reine Rouge), personnage du livre Aliss.

2- Dans 5150 rue des Ormes, le psychiatre qui traite Beaulieu à la fin du livre, c’est Paul Lacasse, le personnage principal de Sur le Seuil.

Commentaires

  1. Merci pour ta liste! J’ai apprecie. J’ai moi aussi trouve un lien entre 2 romans, il s’agit de Oniria et Sur le seuil. Dans Sur le seuil, un policier tue des jeunes enfants. On le retrouve dans Oniria, c’est un des meurtiers qui se trouvent au sous-sol. !

  2. Merci MP! Je viens de fouiller dans les 2 livres et tu as absolument raison! Le policier s’appelait Archambeault. Et la Projection qu’il fait est habillée en prêtre et est chauve. C’est le Père Pivot :).

    Merci pour ce lien! Je vais l’ajouter au billet!

  3. Katherine a écrit:

    je connais un autre lien dans le livre hell.com

    au début lorsque charron ammene saul a la soiree donjon, apres son « aventure » avec la fille sans tete, il attends charron dans la piece avec des portes et finalement il se fait sortir apr 2 gars dont un avec un chapeau haut de forme et une fille (la patronne ou quelque chose de ce genre) et une fille au cheveux blonds… reconnaissez vous chair, bone et michelle? 🙂

  4. Katherine a écrit:

    un second lien, entre sur le seuil et 5150 rue des ormes, à la fin de 5150 rue des ormes, lorsque beaulieu est interné et bérubé aussi, regardez qui s’occupe de l’un des deux! eh oui, c’est le docteur paul lacasse!

  5. Merci Katerine pour ces liens ! Trop fort! Je vais mettre à jour mon billet. Merci !!

  6. Js Red a écrit:

    Il y aussi un autre lien à faire avec Oniria mais, celui est en lien avec Malphas 1: Le Cas Des Casiers Carnassiers. Lorsque Julien Sarkozy et Simon Gracq vont chez la vielle Mélusine Fudd, Julien étudie les peintures sur les murs et la deuxième image qu’il analyse (… toujours sous un ciel de pleine lune, une montagne s’élève à l’arrière-plan et des centaines de silhouettes d’hommes et de femmes, nus et hystériques, courent vers elle. Et a l’avant-plan, un individu nous fait face, habillé d’une sorte de manteau, le visage complètement camouflé dans l’ombre de son capuchon rabattu sur sa tête. Il tend vers nous sa main droite, une main dénué de pouce, en un signe d’invitation et de menace.) (Malphas tome1, p.223) se trouve en faite à être la peinture que l’on retrouve dans le manoir Oniria, d’abord au salon (La peinture représente une étendue désertique, éclairée par une pleine lune jaunâtre. Le sol est craquelé, stérile et rocheux, et on peut discerner des dizaines, voire des centaines de gens, minuscules, qui courent vers le fond du tableau, où se dresse une montagne grise au sommet de laquelle règne une grande agitation lumineuse. Le tout se déroule sous un ciel livré à des ténèbres floues et mouvementées. À l’avant-plan de cette scène bizarre se dresse un individu couvrant presque le tiers du tableau. Peint à partir de la taille, il fait face au spectateur, porte une tunique noire qui enveloppe tout son corps, tandis qu’un capuchon rabattu sur sa tête recouvre d’ombres son visage invisible.) (Oniria p.28-29) et par la suite, au sous-sol, dans la pièce cachée (… une peinture que Dave reconnaît auusitôt, avec cet individu sans visage, cette montagne et cette plaine recouverte de gens […] l’individu cagoulé, pointant une main gigantesque à quatre doigts…) (Oniria p.244)

  7. Cool! Merci Js d’avoir partagé ici! Je vais le rajouté à la liste. Merci encore!

  8. Véro a écrit:

    J’ai trouvé un autre lien, mais dans le livre les Sept Jours du Talion. Lorsqu’ils font appel aux journalistes, ils traitent avec le directeur de la salle des nouvelles: Le journaliste Monette! Qui est le même journaliste que dans Sur le Seuil.

  9. Garry a écrit:

    Est-ce qu’Émile le fils de Sarko ne serait pas en fait Bone de Aliss? Je n’ai pas encore terminé la lecture de Malphas : Grande Liquidation et je vais devoir relire des passages d’Aliss mais la référence au chapeau haut de forme m’a sonné une cloche.

    Tous ces liens entres les différentes histoires sont très intéressants!

  10. Ça se pourrait fort bien! Merci pour les bons mots !

  11. Marie-Pier a écrit:

    Impossible que Emile soit Bone… le temps ne concorde pas… dans Malphas, la royale est disponible chez madame Sardoue.. donc La Reine Rouge existe déjà. Emile est beaucoup trop jeune pour que ca concorde malheureusement.

  12. Dorianne a écrit:

    Dans hell.com la reine rouge et bone fait apparition;)

  13. David a écrit:

    J’ai lu Hell.com et Allyse. Quel autre roman vous me suggèré.

  14. Salut David,

    Ils sont vraiment tous bons, sauf Contre Dieu que je n’ai pas aimé. Le meilleur selon moi, c’est Le Vide. La série Malphase est excellente aussi. Bonne lecture !

  15. David a écrit:

    merci Marc André pour ta suggestion de livre. Alors cette été Sur le vide sera dans mes valises. Moi se que j’aime de Senecal sont les émotions que je ressens. Quand les contenues sont « cru » et « explicite » cela nous sort du quotidien. J’ai aimé Hell.com pour son langage sexuelle très cru

  16. Salut! Autre lien… Dans son plus récent livre, faims, le véritable nom de la blonde dure à cuire Regina (qui est en fait son nom d’artiste du cirque) est Michle Beaulieu… Ça vous rappelle quelqu’un!? Et oui il s’agit de la reine rouge! Je viens de le découvrir dans le livre donc j’ai aucune idée du lien que l’auteur en fera pour le reste de l’histoire mais ça risque d’être vraiment intéressant!

  17. Merci pour le commentaire! Je viens justement de finir Faims 🙂 Effectivement on en apprend encore plus sur la Reine Rouge !

  18. Kimberly a écrit:

    Dans le livre Faim de Patrick Senécal, une femme qui fais partie de la troupe Humanus Circus ce nomme Regina, mais son vraie nom et Michelle Beaulieu…. La fameuse Reine Rouge!

  19. Fred a écrit:

    Salut je viens de finir Hell.com et je commence le livre Le passager et il parle d’une Manon et je suis sur d’avoir entendue parler d’une manon dans Hell.com mais je n’ai plus le livre est-ce que quelqu’un pourrait m’éclairer sur le personnage?

  20. Salut Fred, j’ai trouvé 2 références à Manon. L’une dans Le Vide, où l’une des participantes à l’émission Vivre Au Max est Manon, accompagnée de son chum Joël.

    L’autre, c’est dans Le Seuil où il y a une ergothérapeute nommée Manon.

    Y vois-tu des liens ? Bonne journée !

  21. Michèle a écrit:

    Tellement intéressant tous ces liens entre les livres ! Ça me fait regretter de ne pas les avoir commencer dans l’ordre.

    Dans Hell.com, vers la page 150 de la version alire, Charron est allé trop loin avec une sadomaso dans une pièce, et la Reine Rouge vient l’envoyer promener parce que ce n’est pas la première fois. La patronne se fait même appeler directement  »Queen » par l’habitué Charron.

    🙂

    Faudrait vraiment un arbre avec les liens entre les perso. C’est fou!

  22. Sophie a écrit:

    Merci beaucoup pour tout les liens et commentaires. Je cherchais justement une « suite » de Aliss.

  23. Melissa Dufour a écrit:

    Dans Malphas tome 4, il y a une référence à Johnny Net (15 minutes) au début du livre.

Laisser un commentaire